MON COMPTE

Déjà membre ?

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ?

Créez votre compte et bénéficiez
de contenus exclusifs et de
services privilégiés !

La charte de formulation du Laboratoire LÉA NATURE dans les soins cosmétique

La charte de formulation du laboratoire LÉA NATURE dans les soins cosmétiques


BTN-retour

Comment s’assurer que les soins cosmétiques sont bons pour la peau et la santé ? Quels ingrédients bannir ? Quelles sont les alternatives ? Retrouvez à travers notre charte de formulation tous nos engagements pour une cosmétique naturelle, saine et sûre, adaptée à toutes les peaux.

SANS INGRÉDIENTS PÉTROCHIMIQUES potentiellement occlusifs

Du pétrole dans ma crème ? Pas dans les soins du Laboratoire LÉA NATURE desquels on exclut les substances telles que les silicones, paraffine et autres huiles minérales. La chimie du pétrole a un effet désastreux sur l’environnement.

Utilisés comme agents texturants des cosmétiques, par exemple pour un toucher glissant, ou un fini sec, ces substances si elles ne sont pas dangereuses pour la santé, peuvent former un film occlusif à la surface de la peau. En effet, elles n’ont aucune affinité avec la peau et forment donc à sa surface un film qui ne pénètre pas. La peau, organe vivant, est comme étouffée.

Quelles alternatives ?

Dans nos crèmes, nous utilisons des huiles végétales et/ou des esters végétaux.

Charte-lea-nature-sans-ingredients-petrochimiques

Nos huiles végétales naturelles ou certifiées biologiques sont des huiles de pression à froid, c’est-à-dire extraites par pression mécanique de la plante ou du fruit. D’une composition proche des corps gras de la peau, elles sont en parfaite affinité pour nourrir la peau et apporter leurs bienfaits.

Les esters végétaux sont obtenus à partir d’une huile végétale par la réaction naturelle d’estérification, autorisée par le référentiel Cosmebio. Ils offrent une palette de toucher et permettent d’obtenir une alternative naturelle aux silicones de la cosmétique conventionnelle !

 

SANS INGRÉDIENTS DE SYNTHÈSE soupçonnés nocifs pour la santé

  • Dans la catégorie des ingrédients de synthèse controversés, il y a les conservateurs comme les parabens, phénoxyéthanol, MIT (méthylisothiazolinone) / MCIT (méthylchloroisothiazolinone).

Chacun est controversé pour des raisons différentes, certains parabens classés comme perturbateurs endocriniens1,2, le phénoxyéthanol déconseillé pour les enfants de moins de 3 ans qui ne devrait pas être utilisé pour la zone du siège3, les MIT et MCIT4 sensibilisants bien connus des dermatologues.

Les conservateurs sont indispensables pour préserver la qualité des produits et veiller à leur bonne conservation dans le temps.

Quelles alternatives ?

Nous utilisons des stabilisateurs de synthèse et d’origine naturelle autorisés par le référentiel le référentiel Cosmebio. Et s’ils sont là ce n’est jamais en quantité superflue, mais parce qu’ils sont essentiels pour préserver la qualité des produits et veiller à leur bonne conservation. Selon les galéniques et les marques, nous utilisons par exemple le sodium benzoate et le benzyl alcool. Ne vous fiez pas à leurs noms scientifiques un rien abrupts, nous les avons choisis en sélectionnant le meilleur ratio efficacité/tolérance.

 

  • Dans la catégorie des ingrédients de synthèse controversés, on pense aussi aux émulsionnants comme les PEG (Polyéthylène glycols) et les Éthers de glycols.

Une étude in vitro5 sur peau reconstruite démontre l’agressivité des PEG : ils stressent les cellules de peau au point de les détériorer. Ceci pourrait se traduire par des irritations ou des sécheresses cutanées immédiates ou à plus long terme.

Pour réaliser une crème (en formulation cosmétique, on parle d’émulsion) il faut pouvoir lier l’eau et l’huile. En effet, une émulsion est une dispersion de gouttelettes d’huile dans de l’eau. Pour stabiliser ces deux éléments, il est indispensable d’utiliser des émulsionnants.

Quelles alternatives ?

Laboratoire LÉA NATURE, sans ingrédients de synthèse

Les PEG sont interdits dans les cosmétiques certifiés bio.

Nous avons choisi des émulsionnants d’origine végétale comme les émulsionnants phospholipidiques (= lécithines). Proches de la structure de la peau, ils en sont plus respectueux et vont ainsi pouvoir apporter leur efficacité hydratante6 à la peau et favoriser l’efficacité des actifs présents dans les soins.

  • Les colorants de synthèse sont potentiellement allergisants et cancérigènes7.

Quelles alternatives ?

Plusieurs choix : ne mettre aucun colorant, des colorants d’origine végétale, ou des pigments minéraux.

Nous utilisons toutes ces alternatives et n’intégrons des colorants même naturels que lorsque cela est nécessaire.

 

SANS INGRÉDIENTS COMMERCIALISÉS SOUS LA FORME DE NANOPARTICULES

Les nanoparticules sont des particules dont la taille est inférieure à celle d’une cellule. Elles se présentent sous la forme de poudres, de gel ou de solutions et leur intérêt réside dans leur taille qui leur confère des propriétés inégalées. Elles sont actuellement utilisées par de nombreuses industries : cosmétiques, vêtements, alimentation, emballages, électroménager, équipements de sport, matériaux de construction, ameublement, voitures, aéronautique, etc..

La très grande majorité des nanomatériaux utilisés par l’industrie cosmétique sont les nanoparticules de dioxyde de titane, les nanoparticules de silice et les nanoparticules d’oxyde de zinc.

Du fait de leur petite taille, les nanomatériaux sont suspectés de pénétrer et se diffuser dans les organismes vivants. Il semble en effet probable que ces molécules ultra petites trouvent assez facilement leur chemin à l’intérieur de notre organisme : soit par ingestion (rouge à lèvres, …), soit par inhalation (poussières de poudres …), soit encore par le passage de la barrière épidermique, et notamment en cas de lésions (même minimes) de la peau.

Leur utilisation peut également avoir des conséquences environnementales très préoccupantes. Des chercheurs ont montré par exemple que des nanoparticules de dioxyde de titane utilisées dans les crèmes solaires pour leurs propriétés anti-UV se retrouvent dans la Méditerranée où elles entraînent des effets préjudiciables sur le phytoplancton qui constitue la nourriture de base des animaux marins. Or si la base de la chaîne alimentaire est perturbée, c’est tout l’écosystème qui, par un effet domino, va être affecté.

Charte-lea-nature-sans-ingredients-nanoparticules

Par principe de précaution, nous nous interdisons l’utilisation du dioxyde de titane commercialisé sous forme nanométrique8, notamment dans les produits dans lesquels leur utilisation n’est pas indispensable (par exemple dans les soins, les douches, les capillaires, dans lesquels en général le dioxyde de titane est utilisé pour rendre les textures bien blanches).

Quelles alternatives ?

Deux possibilités : ne pas utiliser de poudres minérales ou choisir des poudres non nanonisées.

 

SANS INGRÉDIENTS NÉFASTES DU PARFUM

Dans les parfums de synthèse, on peut retrouver des phtalates et muscs polycycliques. D’origine synthétiques, ils sont classés CMR.

Quelles alternatives ?

Charte-lea-nature-sans-ingredients-nefastes-parfum

Sélectionner des parfums sans ces matières est tout à fait possible et c’est ce que nous faisons !

Et les allergènes du parfum ? Vous avez un terrain allergique ? Pas de souci, tous les allergènes sont soigneusement étiquetés.

 

SANS INGRÉDIENTS SUSPECTÉS PERTURBATEURS ENDOCRINIENS1

Les perturbateurs endocriniens interagissent avec le système hormonal, provoquant des effets délétères sur la santé et la fertilité sur des sujets sains et leur descendance9.

Tous nos cosmétiques sont exempts des perturbateurs endocriniens avérés nocifs1:

  • Phénoxyéthanol
  • Cyclopentasiloxane (D5) / cyclotetrasiloxane (D4)
  • BHT (butylhydroxytoluène)/ BHA (butylhydroxyanisol)
  • Ethylhexylmethoxycinnamate
  • Propylparaben, butylparaben
  • Benzophénone-3
  • triclosan
Charte-lea-nature-sans-perturbateurs-endocriniens

Quelles alternatives ?

L’application du principe de précaution, à savoir suspendre toute utilisation de substances suspectées d’être des perturbateurs endocriniens, avant même l’interdiction par le CSSC (Comité Scientifique Européen pour la Sécurité des Consommateurs).

 

TESTÉ SOUS CONTRÔLE DERMATOLOGIQUE

Tous nos soins sont testés sous contrôle dermatologique. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Que tous nos soins sont réalisés sur volontaires en présence d’un dermatologue. Il valide la tolérance du produit.

> Découvrez notre charte de formulation pour nos douches et shampoings


1 Selon la liste publiée par UFC Que Choisir

2 Présence dans la « sin list » du Butyl et propylparaben en tant que perturbateur endocrinien

3 Recommandation de l’ANSMen 2012

4 Etude du « Contact Dermatitis Unit-Départment of Dermatology » 2014

5 Etude In vitro – 0.008% de Glyceryl stearate citrate, Polyglyceryl-3 stearate, Hydrogenated lecithin, Tocopherol sur kéracinocytes humains.

6 Hydratation des couches supérieures de l’épiderme

7 Colorants azoïques

8 Définition du règlement 1223/2009

9 Définition de l’OMS